Les enfant Terribles

VALÉRIE MOUREAUX

VALÉRIE MOUREAUX

Improvisatrice depuis 1987.

Valérie Moureaux est comédienne, improvisatrice et formatrice.

Elle fait partie de la Ligue d’Improvisation depuis 28 ans.

Elle démarre l’improvisation en 1987 avec le Théâtre de l’Unité, aux côtés de Jacques Livchine et Hervée Delafond et rejoint très vite la Ligue d’Improvisation Française (LIF). Là elle fait de nombreux matches avec, entre autres, Gil Galliot, Valérie Benguigui, Eric Métayer, Christian Sinniger, Viviane Marcenaro, ou encore Gustave Parking ou Rufus… Les matches d’Impro se font alors dans la salle mythique du Bataclan.

Elle participe à de nombreux événements nationaux et internationaux, dont « Les 50 heures de l’impro » à Lausanne en 1994 (record dans le Guinness Book).

Elle fait aussi longtemps partie de l’Equipe de France et, avec elle, participe à trois Mondiaux : Bruxelles en 1990, Montréal en 1992 et 1997 et Marcq-en-Barœul en 1998.

Parallèlement, elle fait partie du « Cercle des menteurs », conçu par Christian Sinniger. Ce spectacle tourne de nombreuses années, notamment à la Comédie Bastille et au Palais des Glaces (Paris) et au festival d’Avignon Off.

Quand la LIF meurt de sa belle mort, elle rejoint la Ligue d’Ile de France d’Improvisation (LIFI) alors à Clichy (en région parisienne). La compagnie située aujourd’hui à Paris, elle sera rebaptisée Ligue Française d’Improvisation. Elle en est la directrice artistique depuis 2012.

Avec la LIFI, elle fait de nombreux matches au Cirque d’Hiver, à l’Elysée Montmartre et, à nouveau, au Bataclan. Avec la LIFI, outre les matches, elle participe et/ou crée de nombreux concepts d’impro : « Etat Brut », de Michel Lopez au Dansoir de Karin Saporta, « Cétoiki » pour jeune public de Corinne Meinier au Théâtre de la Contrescarpe, « Tréma » qu’elle co-écrit avec Marc Géraud et qui est créé au Théâtre de Dix heures, « Jeux d’amour et de hasard », le nouveau cabaret coquin de la LIFI.

Inscription

Modalités d'inscription

Pour entrer dans l’école de théâtre Les Enfants Terribles, il suffit d’avoir 18 (...) + en savoir plus +

backgroundImg