Les enfant Terribles

Profession de foi

Nous sommes ensemble, depuis peu réunis dans cet espace de travail : Les Enfants Terribles. Nous vous avons presque tous rencontrés en tête à tête. Nous avons écouté ce que vous cherchiez à nous dire. Vos envies et vos doutes aussi. Vous aviez légitimement le droit d’être pris en considération sur votre prise de risque, votre choix qui engagera peut-être votre vie entière. Nous étions à la recherche de vos moindres mouvements, de votre respiration, de vos aspirations.

Nous connaissons notre capacité à nous croire si singulièrement différents des autres ; par nos émotions, le regard que nous portons sur les choses, les êtres. Le plus possible attentifs aux nuances, aux méandres des êtres ou aux sentiments confus du monde. Nous savons aussi qu’il est difficile, voir parfois impossible, pour ceux qui nous entourent et qui ne pratiquent pas cet exercice-la, de nous comprendre totalement.

Certains parmi vous en connaissent déjà le prix ! En comprendre la raison est une autre chose.

Ce terrain de jeu pour adultes ne supporte pas le mensonge, ni l’approximation, ni la banalité de dire et d’entendre les maux qui nous envahissent. Nous avons là, des comptes à rendre !

Devenir un peu meilleur, et tenter de rendre le monde plus acceptable ! En profane, découvrir le goût de ce fruit si particulier. Doux et amer à la fois. Un rêve pour construire d’autres rêves. Le pouvoir de pouvoir ! La lutte de la mémoire contre l’oubli.

Vous êtes venus avec votre sac à malice, à profusion de sourires et de grâces, les genoux et les coudes écorchés de tant de tentatives... Pour cause de consentement au vertige ! Est-ce vraiment un consentement ?

JPEG - 4.4 ko

Nous voulions que vos espoirs trouvent échos en nous, qui sommes réunis en tribu hétéroclite. Vous saurez bientôt qu’il existe, hors de ces murs, encore d’autres clans ! Car ici commence le territoire, d’hommes et de femmes qui ne se sont choisis qu’au hasard des chemins, des escales, des écoles buissonnières. Je ne les ai pas choisis ! Ils ne m’ont pas choisi non plus ! Nous nous sommes reconnus d’instinct ! C’est encore un autre mystère ! A cela, nous ne chercherons pas de réponse.

Nous vous attendions. Nous savions que certaines de vos questions étaient déjà les nôtres. Nous avions simplement pris un peu d’avance sur vous ! Nous savions que vos regards seraient chargés des mêmes émotions, des mêmes interrogations, l’esprit et l’âme interrogés des mêmes : "plein de...", "vide de..." Nous avions pris de l’avance sur cela aussi !

A cette heure, vous déchiffrez la première lettre de notre alphabet. Les Enfants Terribles, c’est nous ! Nous vous renvoyons à vous-même comme un miroir fragile, vos espoirs qui vous ont guidés ici, vos rêves qui vous habitent et dont vous aviez si justement senti qu’ils étaient votre seul capital, votre seul bien. Nous vous renvoyons à ce serment que fut le vôtre et que vous avez recueilli de l’enfance enfouie, celui qui commence par "un jour..."

La seule naissance qui vous appartient : Naître acteur. Il n’est jamais inutile de se rappeler à ces serments.

Jb Feitussi

Inscription

Modalités d'inscription

Pour entrer dans l’école de théâtre Les Enfants Terribles, il suffit d’avoir 18 (...) + en savoir plus +

Théâtre

A l’affiche

backgroundImg